Le secteur agroalimentaire français face aux défis du 21ème siècle

Etat des lieux de l’industrie agroalimentaire

Le secteur agroalimentaire français face aux défis du 21ème siècle

7 décembre 2018 agroalimentaire 1

L’histoire nous a montré que le secteur agro-alimentaire est capable de s’adapte face à l’évolution du monde. Vers le milieu des années 60, ce secteur vivant s’est confronté à des enjeux importants, mais il a su faire preuve d’adaptation pour se sortir de la crise. Aujourd’hui encore, le secteur agroalimentaire nécessite l’action des principaux acteurs du domaine pour prendre les mesures adéquates afin de sauver le secteur. Au cours de cet article, Olivier Dekokere nous explique les différents enjeux rencontrés par le secteur agroalimentaire français.

Le secteur agro-alimentaire face aux enjeux du 21ème siècle

Au cours de la dernière décennie, l’agriculture s’est fragilisée à cause de plusieurs facteurs, parmi lesquels on note : les crises alimentaires, une baisse des aides, ainsi que le changement climatique. Ces multiples changements ont poussé les industries agroalimentaires à s’adapter aux nouvelles exigences des consommateurs et nouvelles contraintes du secteur. Dans les dix à vingt années à venir, les industries agroalimentaires seront confrontées à deux enjeux majeurs. Le premier concerne la biotechnologie, tandis que l’autre porte sur les technologies de l’information et de la communication.

Les impacts de la biotechnologie sur l’industrie agro-alimentaire

C’est en 1919 que le terme biotechnologie a été employé pour la première fois. C’est Karl Erehy, qui l’a évoqué pour désigner la science et les méthodes permettant de fabriquer des produits à partir de matières premières, grâce à l’aide d’organismes vivants. Mais, c’est en 1953 que la biotechnologie moderne est née, permettant de rallonger la sélection animale et végétale et à utiliser des micro-organismes pour la fabrication de fromage, de vin et de bière ainsi que certains types de pains.

Ensuite en 1980, la biotechnologie a suscité l’intérêt du développement commercial aux Etats-Unis et a grandement participé à la révolution verte qui s’est caractérisée par un accroissement assez remarquable de la productivité agricole.

Cependant, l’enjeu majeur de demain sera de pouvoir nourrir 7 milliards d’êtres humains, de façon durable, en quantité suffisante mais surtout en qualité. Il est donc tout à fait logique que l’utilisation des biotechnologies touchent aux plantes et aux animaux, néanmoins, la situation est moins favorable pour ces derniers et ce pour des raisons plus économiques que techniques. D’ailleurs, on peut trouver sur le marché une grande diversité d’espèces de plantes transgéniques telles que les tomates, les haricots, le maïs, le soja, etc.

De plus, les utilisations de ces technologies ne se limitent pas qu’au niveau de l’agroalimentaire. Elles portent même sur les secteurs de la santé, l’énergie, la chimie et l’environnement.

Les impacts des technologies de l’information et de la communication sur le secteur agro-alimentaire

L’apparition des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) a naturellement impacté le secteur agroalimentaire. Il est donc devenu primordial pour les acteurs du secteur agro-alimentaire comme Olivier Dekokere de mettre l’accent, d’une part, sur l’exploitation des NTIC et, d’autre part, sur le risque engendrés par ces technologies comme les accidents sanitaires sur les produits.

Face aux exigences du marché français, les entreprises agroalimentaires françaises se sont trouvées obligées de mettre en place de nouvelles techniques de management, afin d’améliorer la qualité de leurs produits tout en réduisant leurs coûts. Pour Olivier Dekokere, l’idéal serait d’informatiser l’industrie agroalimentaire, ce qui permet à l’entreprise d’amélioration son organisation, à travers le renforcement des communications internes et le bon fonctionnement du service de gestion de processus de qualité et de certification, qui sont perçus comme de géants consommateurs d’informations.

 

Une réponse

  1. […] du cyclotourisme, ce sport amateur qui relie le tourisme au loisir. Au cours de cet article Olivier Dekokère nous fait découvrir son activité sportive […]

Répondre à Le cyclisme sur route | Olivier Dekokere | Olivier Dekokere Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *