Industrie agroalimentaire : comment obtenir le label biologique AB ?

Etat des lieux de l’industrie agroalimentaire

Industrie agroalimentaire : comment obtenir le label biologique AB ?

13 juillet 2018 agroalimentaire 1

Pour que les consommateurs puissent reconnaître les produits de qualité, les instances gouvernementales françaises et européennes ont mis en place des labels de qualité. Parmi eux, on peut notamment citer le label d’Agriculture Biologique (AB). Il garantit que le produit se compose d’au moins 95% d’ingrédients issus du monde de l’agriculture biologique. En France, c’est le ministère de l’Agriculture qui définit les critères d’attribution de ce label. Il est promu par l’Agence française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique (aussi appelée Agence Bio). Enfin, ce sont des organismes comme Ecocert SA, Qualité France SA, Aclave ou Agrocert qui certifient les entreprises agroalimentaires désireuses de posséder le label bio. C’est cette étape qui sera détaillée dans la suite de cette article.

Les critères généraux d’obtention du label AB

Les entreprises agroalimentaires qui demande la certification bio doivent répondre à des critères bien définis au niveau des matières premières qu’elles utilisent : interdiction des fertilisants chimiques, interdiction de cultiver sur des terrains ayant reçus des produits chimiques durant les 3 dernières années ou encore respecter les besoins vitaux des animaux (alimentation, espace de vie, etc.).

Pour vérifier que tous ces critères sont bien respectés, l’entreprise doit faire venir un organisme d’accréditation pour qu’il puissent réaliser un audit de qualité avant de délivrer la certification AB.

Les étapes de la certification AB

L’industrie agroalimentaire doit donc répondre à deux obligations pour obtenir le label Agriculture Biologique (AB). Dans un premier temps, elle doit se notifier, c’est-à-dire, qu’elle doit déclarer son activité biologique tous les ans auprès des services de l’Etat. La première année, l’entreprise fait elle-même la demande auprès de l’Agence Bio pour qu’elle lui envoie les formulaires de notifications. Les années qui suivent, ils sont envoyés automatiquement.

Ensuite, la deuxième étape prendre la forme d’un contrôle. L’entreprise agroalimentaire s’engage à faire contrôle son activité biologique auprès d’un organisme accrédité COFRAC (Comité français d’accréditation) et agréé par le Ministère de l’Agriculture et le Ministère de l’Economie et des Finances. Enfin, il faut savoir que le coût de ce contrôle revient à l’entreprise agroalimentaire et varie suivant son activité.

Obtenir le label BIO n’est donc pas si simple que cela car il faut respecter de nombreuses conditions. Pourtant, les produits BIO sont de plus en plus préférés par les français qui souhaitent mieux manger, constate Olivier Dekokere, l’actuel directeur du Pôle Volailles/Œufs pour le groupe coopératif agricole et agroalimentaire normand, Agrial.

 

Retrouvez Olivier Dekokère sur les réseaux sociaux :

 

Une réponse

  1. […] plus sainement. De ce fait, ils se tournent plus régulièrement vers les produits bio issus de l’agriculture biologique. En France, ce type de production gagne de plus en plus de […]

Répondre à Quels sont les atouts de l’agriculture française ? Par Olivier Dekokere – Agriculture Française par Olivier DEKOKERE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *